Hélène FARDEL, consultante en Prévention des Risques Professionnels au sein de PERI.G, filiale du groupe d’experts comptables CERFRANCE et IPRP du réseau Nord-Picardie de la Carsat Nord-Picardie depuis 2017

ACCOMPAGNER, C’EST ÊTRE À CÔTÉ !

« De formation Ingénieur en Prévention des Risques (IPR), j’ai travaillé pendant 15 ans au sein du service Qualité, Sécurité et Environnement d’une PME spécialisée dans l’assainissement, le nettoyage industriel et la gestion des déchets et mets désormais mes compétences au service des TPE et PME.

J’apporte, à ceux qui ne possèdent pas les moyens suffisants en interne pour mettre en place une démarche de prévention des risques, des méthodes et des outils simples et pragmatiques autour de :

  • L’Évaluation des Risques Professionnels, du risque chimique, de la Pénibilité,
  • La mise en place de moyens de maîtrise des risques liés aux interventions en espace confiné, des risques liés la coactivité,
  • L’accompagnement personnalisé dans les démarches de certifications sécurité (MASE, OHSAS 18001, ISO 45001…) …

Toutes cartes en main, ils montent progressivement en compétences et deviennent autonomes pour faire vivre la prévention dans leur entreprise ».

 

Ma philosophie :

« Accompagner, c’est ne se placer ni devant, ni derrière, ni à la place. C’est être à côté ». (Joseph Templier)

 

« Intégrer le réseau IPRP CARSAT, m’a permis :

  • de me faire connaitre davantage,
  • de rencontrer d’autres IPRP du secteur disposant, pour certains, de compétences complémentaires aux miennes, susceptibles d’ouvrir des possibilités de synergies et partenariats,
  • d’échanger et m’enrichir du regard des autres (échanges d’expériences),
  • d’être référencée sur une liste tenue à disposition des agents de prévention de Carsat Nord-Picardie pour transmission aux entreprises de la région désireuses d’être accompagnées,
  • d’avoir accès quotidiennement à la veille documentaire de la Carsat ainsi qu’aux évolutions relatives aux incitations financières de la Carsat (Aides financières, contrats de prévention) …

… et tout ceci dans un cadre convivial où la confidentialité et l’intérêt collectif sont de mise ! »

 


 

Cécile Bisch Bellegueule, du cabinet MétroErgo :

«De formation initiale dans le domaine des conditions de travail, terminée par un doctorat en génie biomédical, j’ai complété mes compétences scientifiques par un master en gestion d’entreprise afin de créer ma propre structure, MétroErgo. Mon optique n’était pas à l’époque de devenir intervenante en prévention des risques professionnels, cependant pour collaborer avec certaines entreprises, l’habilitation IPRP était obligatoire. J’ai donc demandé mon habilitation en 2007.

En matière de prévention, nous sommes partie prenante d’un macrocosme pluridisciplinaire et bien souvent interdépendant. Le réseau IPRP Grand-Est est devenu pour moi à la fois une base de travail mais également une source de contacts pour de nouvelles missions.

Je me sers bien souvent de la liste des IPRP en fonction de leurs compétences afin de pouvoir échanger en fonction des demandes des entreprises et des besoins exprimés, à la fois pour des sujets qui dépassent mes compétences propres mais également parce qu’en termes d’accompagnement des démarches de prévention il est primordial d’avoir plusieurs angles de vision et d’autres pistes d’analyse sur un projet, une mission.

Finalement l’important, c’est l’échange. Il faut avant tout être prêt à donner pour recevoir. Le réseau n’est pas une encyclopédie en ligne : en face, il y a un autre professionnel avec son propre cadre de référence qui pourra être amené à vous faire des demandes d’analyse et d’aide de même nature que celles que vous vous apprêtez à lui faire. C’est la  base même du réseau… et de sa réussite aussi !

De plus, les échanges constructifs m’amènent parfois à conseiller à l’entreprise avec qui je travaille de mener une mission complémentaire avec un autre intervenant plus spécialisé dans un domaine qui est hors de mon propre champ de compétence.

Et pour ne rien gâcher, une grande  part de mon activité professionnelle et de mes missions à l’heure actuelle découlent du réseau : les prescripteurs, qu’ils soient des services de santé au travail, de la Carsat ou MSA, de l’Anact ou bien encore du réseau IPRP, savent vers qui aiguiller les entreprises en fonction des besoins spécifiques.»