Geodis Logistics, c’est avant tout une histoire de fidélité : fidélité des clients et des salariés. La fidélité, cela s’entretient, et cela passe par la santé des salariés. Chez Geodis, accueil des intérimaires, amélioration continue des équipements ou adaptation des postes font partie du langage quotidien. Petit tour d’horizon.

 

Le groupe Geodis a des missions variées selon ses branches : transport, fret aérien, opérations de dédouanement ou encore logistique, comme sur le site d’Hem.

 

Ce site travaille pour les clients « Tape à l’œil » et « Nocibé »  qui maillent le continent avec leurs maga
sins et qui ont choisi d’externaliser leur logistique. Il s’agit donc essentiellement de manutention et de reconditionnement, notamment pour réapprovisionner les surfaces de vente.

 

Comme sur des roulettes…

L’entreprise est impliquée dans une démarche globale de prévention des TMS prolongée par un accompagnement spécifique des salariés qui pousse l’entreprise à toujours chercher l’amélioration : une dynamique de prévention portée par le responsable de site, organisée, inculquée, communiquée et partagée avec le client. Parmi les avancées :

  • Déchargement : acquisition de convoyeurs télescopiques, déplaçables de quai en quai, pour les travaux de déchargement des cartons « vrac ». Cet outil permet le transport des cartons à niveau par simple poussée et aide à l’organisation pour moins de manipulations (En projet : un second convoyeur électrique).
  • Stockage : création d’étagères « colis dynamique ». Elles sont chargées par l’arrière et contiennent 5 cartons que des rouleaux font descendre jusqu’au préparateur. Il n’y a donc plus besoin de déplacer le carton. De plus, on étale le stock en longueur et plus en hauteur (gain en temps et fatigue moindre).
  • Préparation de commande : création de chariots ergonomiques optimisés (cartons échelonnés accompagnés par roulement, 2 poignées de conduite, emplacement utile de l’assistant électronique,…).
  • Préservation et accompagnement des salariés : une attention particulière est portée aux salariés qui ont des restrictions médicales permanentes pour mobilité ou manutention ainsi que pour les travailleurs handicapés. Pour ces derniers, des travaux sont menés avec la médecine du travail et le Sameth pour conceptualiser des postes de travail adaptés. Des aménagements ont déjà eu lieu.
  • Expédition : automatisation de la formation des cartons, de leur fermeture et du filmage des palettes.

 

Geodis a sollicité l’Aract[1] afin d’être accompagné dans la mise en place d’un groupe de travail constitué de collaborateurs sur la prévention durable des TMS. Ces travaux ont permis à Geodis de déterminer un axe de travail important passant par la prise de conscience du salarié : connaître le risque et se préserver. Surtout les plus jeunes. Il est affiché que « Tout accident non signalé est contesté » : en plaçant la déclaration d’AT au centre de son attention, Geodis place le curseur sur la connaissance, la compréhension, l’analyse. Tout comme le fait de prévenir en cas de douleur. Cela permet une sortie du poste pour suivre l’évolution, avec au final moins d’arrêts. Une communication dans les deux sens permet la protection des personnes.

Fidéliser les renforts par la prévention

 

Un convoyeur télescopique, facilement manipulable

Un convoyeur télescopique, facilement manipulable

Comme de nombreuses professions en lien avec le commerce, l’entrepôt adapte son activité en fonction des évènements et ainsi augmente sa capacité de réponse en ayant recours aux salariés intérimaires.

Le site compte 56 salariés et une trentaine d’intérimaires en moyenne. Les contrats de ces derniers sont établis au mois ou à la semaine. Il y a donc renouvellement fréquent d’une partie du personnel et il convient de leur donner les moyens de s’adapter rapidement, mais en toute sécurité.

Partant du principe qu’un salarié bien formé, bien accueilli, bien sensibilisé reviendra plus facilement pour un autre contrat, Geodis a donc mis en place un cercle vertueux qui permet à ces travailleurs d’être plus rapidement opérationnels et avec une qualité de travail optimisée (test des candidats en agence d’intérim, accueil des nouveaux salariés particulièrement poussé, parrainage). Pour exemple, un questionnaire mesurant leur compréhension suit la projection du film d’intégration. Les questions sont simples, mais l’important est la prise de conscience : on s’engage !

L’intérimaire est donc suivi. Et potentiellement embauché par la suite, dès que les contrats le permettent. Presque tout le monde est entré en passant par la case intérim.

Tous les 6 mois, une réunion avec chaque agence est organisée pour faire un point sur l’accidentologie et les améliorations. Quand un accident survient, la société de travail temporaire participe à l’analyse sur site. Le chef d’équipe doit également lui répondre sur les raisons de l’accident. Responsabilisation…

Alors la fidélité ? C’est également celle que Geodis s’impose, fidèle à ses engagements en faveur de la santé de ses salariés.

 

Contact : mostafa.ed-derbal@carsat-nordpicardie.fr

[1] Association Régionale de l’Amélioration des Conditions de Travail