L’AFT Nord – Pas-de-Calais et la Carsat Nord-Picardie vous accompagnent ?

 

La Carsat Nord-Picardie et l’AFT Nord – Pas-de-Calais vous proposent une étude créée à quatre mains et intitulée « Les risques professionnels dans le transport et la logistique : Sinistralité, conséquences et circonstances ». Et quatre mains, dans le domaine du transport routier, cela ne serait quelquefois pas de trop pour avancer en prévention… On vous en parle.

 

La publication s’articule autour de trois parties concernant l’évolution de la sinistralité, ses conséquences et les circonstances des sinistres.

 

  • On y apprend notamment que malgré un léger repli, les accidents du travail restent bien plus fréquents et plus graves que la moyenne de l’ensemble des secteurs, tout comme le sont les maladies professionnelles, principalement centrées sur la logistique.
  • On y découvre que les arrêts sont plus longs et provoquent des inaptitudes nombreuses pour un coût élevé à la collectivité.
  • On y constate que les manutentions manuelles restent un vecteur fort des AT, mais que les plus graves proviennent des chutes de hauteur. Quant aux maladies professionnelles, les TMS monopolisent l’essentiel (89%) des cas.
  • On y remarque que les salariés de ces secteurs sont plus nombreux que ceux des autres secteurs à évoquer les difficultés liées aux contraintes de rythme de travail, à la faible reconnaissance et au peu d’épanouissement qu’ils ressentent.

 

Alors, au-delà de la simple photographie, quelle utilisation pour une étude telle que celle-ci ? Quelle capitalisation ? Comment faire bouger les lignes ? Parole à ceux qui l’ont rédigée…

 

Interview croisée de Letizia Chiarore, chargée d’études statistiques à la Carsat Nord-Picardie et Roland Famin, délégué régional adjoint de l’AFT Nord – Pas-de-Calais.

 

Entreprendre-ensemble.info : Quelles sont les origines du document « Les risques professionnels dans le transport et la logistique : sinistralité, conséquences et circonstances en NPDC » ?

 

les-risques-professionnels-transport-et-logistiqueLetizia Chiarore : « Les origines ? La richesse d’un partenariat, avant tout. Au départ, la Carsat Nord-Picardie a été contactée par l’AFT à l’automne 2015 car l’organisme cherchait des chiffres spécifiques à sa branche d’activité et à son public. Il nous est vite venu à l’idée de profiter de cela pour mettre nos métiers et leurs spécificités en commun et travailler en partenariat. En effet, les secteurs concernés ont une sinistralité importante, voire en augmentation. Nous avons proposé d’adjoindre au transport routier l’entreposage et le stockage frigorifique, l’AFT a rebondi en proposant de réaliser une photographie de la sinistralité, mais pas uniquement cela, afin de convaincre les acteurs du secteur qu’il faut continuer les efforts ».

Roland Famin : « En effet, la prévention des risques professionnels constitue une préoccupation forte pour les entreprises et les acteurs de la branche professionnelle du transport et de la logistique. Ils multiplient les initiatives visant à réduire les impacts sur les salariés de métiers qui, par nature, présentent de fortes contraintes physiques et psychologiques. Le document créé est donc né du souhait d’appréhender plus finement la réalité des risques professionnels en région afin de développer les politiques volontaristes portées par la branche dans ce domaine ».

 

EE.info : Quels sont les objectifs du document ? Pour quel public prioritaire ?

 

Roland Famin : « Notre production s’adresse prioritairement aux dirigeants du transport et de la logistique. Il est, d’une part, diffusé dans l’optique de proposer un support de sensibilisation qui illustre auprès des dirigeants l’ampleur et les conséquences des risques professionnels dans la branche. D’autre part, ce support permet aux dirigeants plus avertis de comparer la situation de leur entreprise avec les moyennes régionales de la branche et ainsi d’initier des plans d’actions pertinents dans leurs établissements.

 

Par ailleurs, ce document a vocation à être utilisé par les représentants de la branche professionnelle afin d’orienter quantitativement et qualitativement les politiques et plans d’actions régionaux de prévention des risques professionnels. Ce support constitue, enfin, un support pédagogique utilisable par les lycées ou les organismes de formation de branche afin de sensibiliser les nouveaux entrants dans la profession aux enjeux de la prévention des risques ».

 

Letizia Chiarore : « Oui, nous souhaitions sensibiliser également les acteurs de la formation professionnelle sur les besoins du secteur pour enrichir leurs modules de formation ».

 

EE.info : Quelle complémentarité entre l’AFT et la Carsat ?

 

Roland Famin : « Les deux structures développent toutes les deux des fonctions d’observations complémentaires. L’AFT étudie chaque année la réalité des emplois et des formations de la branche. La Carsat analyse les causes et les conséquences de la sinistralité en entreprises. Le croisement de ces deux expertises permet de développer une approche fine des enjeux de la prévention des risques contextualisée à la réalité du transport et de la logistique régionale ».

 

Letizia Chiarore : « L’AFT nous a notamment apporté son regard sur les inaptitudes mais également sa connaissance du secteur d’activité pour aller plus loin concernant les métiers transverses (la sécurité, les métiers administratifs,…), mais aussi l’entreposage et les manutentions ».

 

EE.info : Comment avez-vous travaillé ?

 

Roland Famin : « Le projet a pris pour base l’Atlas Régional « La santé au travail dans le Nord Pas de Calais » coproduit chaque année par la Direccte et la Carsat. Cette dernière a accepté le principe de décliner ces données à l’échelle particulière de la branche professionnelle en région. Des échanges associant les différents chargés de projet de la Carsat et de l’AFT ont permis d’affiner le champs de l’étude, les thématiques traitées et la structure de la publication. L’exploitation et l’analyse statistiques ont été produites par la Carsat. L’AFT a réalisé la mise en forme du document. La diffusion du support est menée en commun grâce aux exemplaires papiers reproduits par la Carsat ».

 

EE.info : Et quels sont les principaux enseignements ? Qu’en retenir ?

 

les-risques-professionnels-transports-routiersRoland Famin : « Cetteétude témoigne de l’importance des enjeux liés à la prévention des risques dans la branche, notamment au regard des moyennes mesurées dans les autres secteurs. Elle a cependant permis de déterminer la nécessité de cibler précisément les actions menées au sein d’une branche dont les différentes activités sont impactées de façon très hétérogène par les risques professionnels ».

 

Letizia Chiarore : « En effet, les chiffres confirment que les risques professionnels sont en moyenne plus élevés dans ces métiers que dans les autres secteurs. Nous notons également que cela s’aggrave pour les métiers de l’entreposage. L’enquête EVREST nous permet d’affirmer que les impacts sanitaires sont plus marqués, sans compter les impacts sociaux de cette sinistralité. Cette étude a été présentée aux professionnels du secteur et à des acteurs de la formation qui ont pourtant beaucoup œuvré à l’amélioration matérielle des conditions de travail. La dégradation des conditions de travail malgré ces avancées peut impliquer, pour eux, la recherche d’autres solutions en complément ».

 

Roland Famin : « Les travaux menés ont conduit à une évaluation des coûts financiers et des coûts humains induits par les risques professionnels. Ces montants ont fortement marqué les équipes de l’AFT mais aussi l’ensemble des chefs d’entreprises et représentants de la branche auxquels ils ont été présentés. Ces éléments ont renforcé la volonté d’agir portée par l’ensemble des acteurs ».

 

Contact : letizia.chiarore@carsat-nordpicardie.fr