Echafaudage+, une aide financière pour les petites et moyennes entreprises du bâtiment

Et si vous investissiez dans un échafaudage permettant la sécurité de vos salariés en étant aidés par la Carsat ?

Lire la suite

Formation, retrouvez toute l’étendue de notre offre en un clic (qui en amène d’autres) !

Le catalogue de l’offre de formation en santé et sécurité 2016 de la Carsat Nord-Picardie vient de paraître…

Lire la suite

L’action des Laboratoires d’Evaluation des Risques Professionnels (LERP)

Les laboratoires de la Carsat Nord-Picardie comprennent deux unités technique :

  • le laboratoire interrégional de chimie toxicologie,
  • le centre de mesures physiques.

Leur objectif est d’évaluer les risques chimiques, biologiques et physiques auxquels sont exposés les salariés dans le cadre du travail afin de les supprimer, sinon les réduire.

La maîtrise de l’exposition aux polluants présents dans l’atmosphère des postes et locaux de travail par le captage localisé et la ventilation, constitue le domaine d’intervention commun à ces deux unités.

 

Modes d’action :

Le laboratoire de chimie évalue l’exposition aux risques par la mise en oeuvre de prélèvements atmosphériques :

  • individuel afin de quantifier les polluants présents à proximité immédiate des voies respiratoires du salarié exposé,
  • d’ambiance, à poste fixe dans l’environnement de travail des opérateurs.

 

Les supports de prélèvement sont ensuite analysés par l’équipe de techniciens de laboratoire sur des équipements analytiques de haute performance (chromatographie gazeuse, liquide, ionique – torche à plasma, …)

 

Le centre de mesures physiques contribue à la prévention des nuisances physiques engendrées par le bruit, les vibrations, les contraintes thermiques, les rayonnements non ionisants, les rayonnements ionisants, ainsi qu’à la prévention des nuisances chimiques par son expertise de haut niveau en matière de ventilation et d’aéraulique. Il a également vocation à agir pour la maîtrise des ambiances et conditions de travail dans les domaines de l’acoustique, de l’éclairage, des ambiances thermiques, de la glissance des sols.

 

Cellules d’assistance :

 

L’allocation des travailleurs de l’amiante

L’allocation de cessation anticipée d’activité des travailleurs de l’amiante, permet aux salariés exposés à l’amiante de bénéficier d’une « pré-retraite » : l’allocation amiante et ainsi de cesser leur activité professionnelle avant l’âge de la retraite.

 

Qui peut en bénéficier ?

  • Les salariés et anciens salariés exposés à l’amiante dans un établissement ou un port reconnu dans les arrêtés (établissements de fabrication ou de traitement de l’amiante, établissements de construction et réparation navales dont le métier est listé dans les arrêtés, ou les ouvriers dockers ou personnels portuaires assurant la manutention)

 

La date de départ est alors calculée en fonction de la durée d’exposition dans l’établissement reconnu :

Calcul : 60 ans moins le tiers du temps passé dans les établissements aux périodes fixées par les arrêtés

 

  • Les personnes d’au moins 50 ans, victimes d’une maladie professionnelle reconnue aux tableaux 30 ou 30bis provoquée par l’amiante.

 

Le droit à l’allocation amiante sera ouvert, au plus tôt, le 1er jour du mois suivant la réception du dossier de demande d’Allocation des Travailleurs de l’Amiante.

 

Liste des établissements et des ports reconnus

 

Son montant ?

  • Calcul de l’allocation

65% du salaire de référence* dans la limite du plafond de Sécurité Sociale + 50% de la part du salaire de référence comprise entre le plafond et le double de ce plafond.

* Le salaire de référence représente la moyenne actualisée des 12 derniers mois d’activité salariée en France.

Le montant de l’allocation ne peut être inférieur au montant minimal de l’allocation spéciale du fonds national de l’emploi (AS-FNE), sans toutefois être supérieur à 85% du salaire mensuel de référence.

  • Conditions

L’allocation n’est pas cumulable avec toute activité professionnelle salariée ou non salariée: la personne qui est en activité professionnelle et qui est admise au bénéfice de l’allocation amiante devra cesser son activité,

Le demandeur, s’il accepte notre proposition financière, devra se radier du Pôle Emploi et/ou ne plus percevoir d’Indemnités Journalières (IJ) Maladie.

L’allocation ne peut être servie au titulaire d’un avantage vieillesse au titre du régime général ou d’un régime de non salariés.

Une allocation différentielle est proposée aux titulaires d’une pension d’invalidité servie par un régime obligatoire, un avantage de réversion servi par un ou plusieurs régimes obligatoires de retraite, une pension de veuf ou de veuve, un avantage personnel de vieillesse servi par un régime spécial.

L’allocation amiante est intégralement cumulable avec les rentes AT/MP, les pensions militaires d’invalidité, les avantages de réversion servis par les régimes complémentaires.

  •  Régime social de l’allocation

Les allocataires et leurs ayants droits bénéficient :

o    des prestations en nature de l’assurance maladie et maternité.

o    de la prise en charge des cotisations à l’assurance volontaire vieillesse et des cotisations aux régimes de retraite complémentaire.

  • Cessation de paiement

L’allocation cesse d’être due lorsque l’assuré(e) peut prétendre à une retraite à taux plein et en cas de décès du bénéficiaire.

 

Constituer un dossier

La Carsat Nord Picardie est compétente pour étudier les demandes des clients résidant dans les départements du Nord, Pas de Calais, Aisne, Oise et Somme et des assurés domiciliés à l’étranger dont le dernier lieu de travail est situé dans les départements cités.

Vous pouvez télécharger les formulaires de demande ainsi que la liste des pièces justificatives sur le site des accidents du travail et des maladies professionnelles.