Une réunion fondatrice pour deux clubs en région !

 

La Carsat Nord-Picardie, en partenariat avec l’OPPBTP*, accueillait le jeudi 3 novembre la première rencontre d’un club de professionnels qui cherchent à se structurer, les coordonnateurs SPS (Sécurité Protection de la Santé).

 

La coordination SPS est une mission qui vise, pour tout chantier de bâtiment ou de génie civil où interviennent plusieurs entrepreneurs ou travailleurs indépendants, à prévenir les risques issus de leur coactivité et à prévoir notamment l’utilisation de moyens communs. À cet effet, le maître d’ouvrage désigne un coordonnateur SPS, dont les rôles, missions et responsabilités sont définis par le Code du travail.

 

Pourquoi ces réunions ?

 

La tendance est à la rencontre, à l’échange et au partage d’expériences. L’objectif est de monter en compétence, d’avoir plus de poids pour une meilleure synergie avec les maîtres d’ouvrages du bâtiment et les entreprises intervenantes, mais également de partager des valeurs communes. Ainsi L’OPPBTP et leurs partenaires des différentes Carsat organisent et structurent ces rencontres. Il s’agit du 10e club au niveau national. Pour notre région, une cinquantaine de professionnels avaient répondu présent.

 

Jean-François Bertin, responsable de domaine CSPS à l’OPPBTP nous indique : « Il y a aujourd’hui de fortes attentes de la profession notamment vers les maîtres d’ouvrages afin de mettre en place des actions de prévention le plus en amont possible. Cependant la mission de coordination a du mal à se positionner au regard d’organisations de plus en plus complexes et d’une diversité accrue des métiers sur les chantiers. Ainsi, il est important de favoriser les échanges avec l’objectif de mutualiser les compétences et les bonnes pratiques, de montrer la valeur ajoutée de la mission et de mettre en commun, voire de créer, des outils et de la méthode, notamment par le biais d’un espace commun dématérialisé ».

 

Alain Reffas, ingénieur-conseil de la Carsat Nord-Picardie : « En effet, la prévention n’existe que par le regard qu’on lui porte, il faut donc poser le club sur de bonnes fondations et lui permettre de rayonner : la mission est peu connue et correspond souvent à un choix de seconde partie de carrière. Une grande partie des effectifs est plutôt en fin de carrière qu’au début. Nous devons également, Carsat et OPPBTP, faire connaître cette mission, ses opportunités et son utilité auprès des jeunes. Par exemple, accompagner et mettre en lumière les formations universitaires possibles ».

 

Et pour la suite ?

 

Lors de cette première rencontre ont été décidées les modalités des prochaines réunions, mais aussi leurs thèmes, définis par une enquête menée en amont auprès de la profession. Ainsi 3 rencontres annuelles sont programmées, séparées sur les deux anciennes régions, et les premiers thèmes définis :

 

  • L’hygiène sur les chantiers,
  • Les moyens donnés par le maître d’ouvrage,
  • L’amiante et le plomb

 

Au niveau de la Carsat Nord-Picardie, le groupe de travail BTP (7 préventeurs maillant l’ensemble de nos 5 cinq départements), les accompagnera dans l’exercice de leurs responsabilités en prévention des risques professionnels.

 

*Organisme Professionnel Prévention Bâtiments Travaux Publics