Parfois, il faut prendre par la main pour aider à avancer. Et mettre en place des outils simples qui permettront d’identifier rapidement les principaux manques avant qu’ils ne se rappellent à nous d’une façon qui pourrait s’avérer dramatique. Mobiprev, c’est un peu cela. C’est une prise par la main, poignée douce ou ferme selon les cas, mais toujours juste.

MOBiIiser en PREVention est une action lancée par la Carsat Nord-Picardie en 2014 auprès de 1000 entreprises à forte sinistralité et/ou ayant un coût du risque élevé en matière d’Accidents du Travail ou de Maladies Professionnelles (AT/MP). Parmi ces entreprises, les TPE font l’objet d’une attention particulière.

Après une phase d’auto-évaluation menée à l’aide de la grille Cotaprev, l’objectif est, d’ici 2017, que ces entreprises atteignent un socle commun sur les axes majeurs de prévention des AT/MP :

  • les analyses AT/MP formalisées avec un plan d’actions tracé,
  • l’existence d’un Document Unique (DU) d’évaluation des risques professionnels mis à jour au minimum une fois par an avec plan d’actions formalisé,
  • un référent sécurité désigné.

Au point d’étape d’octobre dernier, plus de 500 entreprises avaient reçu la visite d’un agent de prévention et réalisé un bilan sur ces basiques.

 

Les premiers résultats ?

  • Analyses AT/MP : 30% des entreprises formalisent leurs analyses d’accident et le plan d’actions qui en découle. Un tiers d’entre elles a mis en place une méthodologie participative, suit le plan d’actions et exploite les accidents bénins.
    En conséquence, 70% des entreprises ne réalisent aucune analyse ou au mieux une analyse sommaire, ce qui aboutit donc généralement à des actions superficielles et inefficaces à long terme.
  • Document Unique : 50% des entreprises le formalisent et le mettent à jour au moins annuellement ainsi que le plan d’actions correspondant. Un tiers va plus loin en associant les salariés à la démarche, en hiérarchisant les risques, en structurant la démarche de suivi du plan d’actions et en mettant à jour leur support à chaque nouveau risque identifié. Cependant, 50% des entreprises n’ont pas de DU utilement exploitable.
  • Référent sécurité : 48% des entreprises déclarent en avoir désigné un. Pour seulement la moitié d’entre-elles (environ 24%), ce référent est formé, ses missions sont définies, et il participe notamment à l’analyse des AT/MP et à l’actualisation du DU.

La répartition de l’avancement des démarches de prévention sur chacun des socles étant très disparate, nous avons pu constater que seules 22% des entreprises atteignent le minimum sur les trois thèmes… Cela confirme l’importance de notre accompagnement, mais également de nos exigences !

Vous souhaitez tester les actions de prévention mises en œuvre dans votre entreprise ? Regardez un peu plus bas sur cette page, nous vous offrons le moyen de vous évaluer !

Poignee-de-main-2Un salarié formé en vaut deux…

Le décret 2012-135 du 30 janvier 2012 a introduit une nouvelle disposition dans le Code du Travail. Il s’agit de la désignation, par l’employeur, d’un ou plusieurs salariés compétents pour s’occuper des activités de protection et de prévention des risques professionnels de l’entreprise.

Une brochure expliquant en détails le rôle de ce nouvel acteur de l’entreprise est disponible sur le site www.risques-pme.fr dans la rubrique « guides et fiches pratiques ».

Le salarié désigné par l’employeur doit, pour remplir son rôle, être formé. Le stage « Assurer sa mission de personne désignée compétente en santé et sécurité au travail » est la réponse adaptée à cette obligation… et à vos besoins !
Les objectifs ? Conseiller et accompagner l’employeur dans l’élaboration et la mise en œuvre d’une démarche de prévention des risques professionnels, en  s’appuyant sur les valeurs essentielles et les bonnes pratiques de l’Assurance maladie-risques professionnels/INRS, telles que :

  • Situer l’entreprise au regard de la prévention des risques,
  • Repérer les risques d’atteinte à la santé des salariés,
  • Identifier des mesures de prévention à partir de  l’évaluation des risques,
  • Contribuer à la mise à jour des documents santé et sécurité au travail,
  • Situer son rôle parmi les acteurs en santé et sécurité au travail.

Pour plus de renseignements, ou vous inscrire aux sessions de formation : rendez-vous sur le site internet de la Carsat Nord-Picardie !

Et vous, où en êtes-vous ?

Notre grille d’évaluation Cotaprev est en ligne sur www.carsat-nordpicardie.fr.

Alors répondez simplement par « oui » ou par « non » à notre vingtaine de question, découvrez votre cotation, sachez vous situer et, pourquoi pas, envisageons ensemble des améliorations !