Un outil opérationnel pour vous aider dans votre démarche de prévention.

L’accident de travail, grave ou non, lorsqu’il est arrivé, ne doit pas laisser votre entreprise dans l’indifférence ou la sidération, mais au contraire vous plonger dans une mise en marche pour continuer de grandir et d’avancer. La Carsat Nord-Picardie vous propose un outil révisé pour vous aider. On vous le présente ?

 

Tout d’abord, un préalable pour bien comprendre comment fonctionne une démarche de prévention et ainsi constater que tout s’imbrique pour que le système s’alimente et vous fasse progresser : l’article L 4121-1 du code du travail précise que l’employeur prend toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs.

 

C’est adossé à cet article que se sont greffés :

 

  • la nomination d’un référent sécurité (article L 4644-1 du code du travail),
  • l’évaluation des risques synthétisée dans le célèbre Document Unique d’Evaluation des Risques Professionnels (DUER) et précisée par l’article L4121-3 de ce même code, « l’employeur évalue les risques pour la santé et la sécurité des travailleurs…». Sa mise à jour est effectuée tous les ans et à chaque évolution significative.
  • L’analyse des accidents, presqu’accidents, voire incidents pour laquelle nous souhaitons vous accompagner.

 

 

Analyser pour progresser

 

 

En effet, une analyse des accidents du travail et des maladies professionnelles permet de comprendre ce qui s’est passé et de mettre en place des améliorations afi­n qu’ils ne se reproduisent plus au sein de l’établissement.

 

 

Cette analyse doit être formalisée selon une méthodologie définie au préalable et doit être réalisée de manière systématique. Les incidents, appelés aussi presqu’accidents peuvent être analysés selon la même méthode afin de prévenir la survenue de situations dangereuses dans l’établissement.

 

 

Les 4 étapes de l’analyse doivent être réalisées en groupe de travail et réalisées dans les plus brefs délais. 

  

Un accident du travail ?

 

La mise à jour du DUER est obligatoire à chaque évolution significative et l’accident du travail en représente une. Le risque (un individu exposé à un danger) qui est à l’origine de l’accident doit être identifié :

 

  • Soit il n’est pas identifié dans le DUER, il a été oublié,
  • Soit il a été sous-évalué, il est identifié mais la hiérarchisation des risques ne l’a pas mis en haut du panier,
  • Soit il a été évalué mais le plan d’actions n’est pas encore mis en œuvre ou l’action envisagée ne permet pas la réduction du risque, ou il n’y a pas de plan d’actions…

 

Dans tous les cas, un accident du travail doit permettre de remettre en cause le DUER et l’évaluation que l’on en fait.

 

On comprend mieux ainsi le sens de l’analyse AT : prendre prétexte de cet accident pour renforcer le dialogue social avec l’ensemble des salariés, pour trouver des actions pour que l’accident ne se reproduise pas et intégrer ses éléments dans le DUER.

 

Nous sommes face à des notions d’amélioration continue, car tout est lié ! En effet, l’analyse délivre ou renforce le plan d’actions qui lui-même concourt à la réussite de la démarche de prévention.

 

Des outils pour vous aider

 

 

 

La Carsat Nord-Picardie vous propose donc une grille d’analyse et sa notice explicative pour vous aider à formaliser cette analyse. L’idée qui nous a guidée est que ce modèle puisse être le plus opérationnel possible pour vous, même si vous manquez de méthodologie et d’habitude. Ainsi nous l’avons pensé comme un accompagnement, avec les réponses aux questions que vous pourriez vous poser, des conseils, des ouvertures pour aller plus loin dans la réflexion et la démarche.

 

 

Bien évidemment, le but final n’est pas de chercher un coupable, mais de faire évoluer l’organisation ! En effet, si vous tentez une approche psychologisante et individuelle, vous essaierez de changer les personnes  et le risque restera. En revanche, si vous changez l’organisation du travail, vous verrez des évolutions bénéfiques pour votre entreprise.

 

 

 

 

N’oubliez pas que la Carsat Nord-Picardie peut vous aider par le biais de votre contrôleur de sécurité. Contactez-nous à l’adresse suivante : contactprevention@carsat-nordpicardie.fr